DNOT

C’est en 2012 que DNOT voit le jour, de la rencontre d’Alexandre et Steve un an auparavant au sein de The Sandcherries. Ces deux-là ont un parcours jonché de groupes de rock avec des influences allant des Beatles à Tame Impala en passant par Nirvana ou Jack White. Alors quand ils décident de monter ce duo autour de synthés, de guitares, d’une boite à rythmes et de leurs voix, c’est l’efficacité et l’énergie qu’ils font primer. DNOT, pour Do Not Overthink, distille un répertoire qu’on ne saurait qualifier de tout-rock ou de tout-électro, car il possède à la fois l’éclat du psychédélisme et la rigueur de la new-wave. Un pied dans les seventies et l’autres dans les eighties.

Après l’autoproduction d’une démo trois titres, le duo francilien se soumet volontiers à l’épreuve des planches dans les salles de la capitale et d’ailleurs…