The Stampers

Distillant un rock entre punk à la sulfateuse et heavy à la tronçonneuse, Stampers s'affiche avant tout comme une formation ouverte qui n'hésite pas à tempérer un riff de plans où l'on ressent les vieux souvenirs entendus chez Indochine, Téléphone ou même chez La Mano et les Porte-Mentaux. C'est dire si ca sonne juste et fort, même quand la pop s'autorise quelques incartades au beau milieu d'un répertoire sévèrement burné et intelligemment présenté.
Adepte d'une alternance de textes en francais et en anglais, Stampers joue la carte du détachement et se contente dégratigner de l'ongle le vernis un peu trop brillant les sujets d'actuallités, bien décidé qu'il est à ne pas mettre en péril un avenir qui saurait à l'occasion s'ouvrir au grand public, celui des radios et des télés.
D'une approche qui rappelle parfois Sum41, voir pourquoi pas les Uncommonmenfrommars ou même Dionysos, Stampers nous sert quelques belles pièces aux arrangements vintage et au son punchy et crunchy à souhait...

Stampers est un groupe de doux dingues à prendre très au sérieux musicalement mais plutôt au second degré au niveau de l'attitude. Intarissable et increvable sont deux des termes qui définissent le mieux ces Normands tant leur groupe semble solidement taillé dans le rock et créé pour durer.